Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 12:23

Depuis plusieurs années je consacre une semaine à une randonnée cyclo dans la plus pure tradition d'autonomie  la plus complète: le cyclo camping .La thématique depuis trois ans est de longer les cotes francaises. 

Après Menton Nice mai 2012 , St Nazaire / Royan sept 2012, Royan/Hendaye sept 2013 voici une nouvelle liaison qui manquait à mon actif:  Port-Bou/Marseille .

Toujours sur 5 jours plein, je suis parti de PARIS par le train de nuit du dimanche soir qui rallie la capitale à la frontiere catalane. Apres une bonne nuit de sommeil - j'ai pris l'habitude du train de nuit- me voila ce lundi 22 septembre au pied des pyrenées orientales. Une trentaine de km de routes en corniche relient les beaux villages pyrenéens. Port Bou en Espagne, Cerbere, Colioure, Port-Vendres. J'y etais passé enfant avec mes parents et le cadre reste préservé. J'ai reconnu la tour de collioure. par contre j'avais oublié que les anchois étaient la spécialité de la ville.  DSC01946.JPG

DSC01949.JPG

 

La première journée m amène de de Port Bou ( Espagne ) à Port Leucate en passant par  Cerbere, Banyuls, Port vendre  Collioure, Argeles Plage,  St Cyprien ( le relief a disparu)  Canet, Toreilles  soit 97 km . Gamin, Port leucates m'avait marqué . On pouvait voir un paquebot echoué sur la plage. Ce bateau impressionnant m est apparu beaucoup plus petit que dans mes souvenirs DSC01958DSC01953

Le deuxieme jour mardi 23 septembre , j'ai longé la route entre mer et étangs  sur 99 km , en passant par Port la nouvelle j'ai longé le canal du midi au milieu des étangs , poursuivi jusqu'au cabanes de Fleury ou fut tourné le film de 37.2° le matin  de JJ Beinex  pour arriver sur Valras  sous la pluie. Il y a quelques annéees nous étions passés en camping car dans le secteur, l'été. C'etait  tout encombré d'estivants  de voitures et les places de camping étaient rares; Hors saison c'est une autre image à la fois de solitude et  de calme ( que des maisons ou appartements fermés) quelqiues rares promeneurs arpentent les plages . 

DSC01969DSC01972.JPG

Après l'Aude ce mercredi 24 septembre je parcours les cotes heraultaises , 112 km entre vignobles, étangs et stations balneaires . Après une nuit de pluie sous la tente resteée bien étanche , je traverse l'Orb à Sérignan , passe Portiragne  Agde et longe la cote sur une magnifique piste cyclable qui longe la mer sur 15 km sur une lagune  qui marque l'étang de Thau pour rejoindre d'Adge, Sète , la ville de Brassens 

Après midi je contourne l'étang de Vic et le traverse par un chemin -digue pour rejoindre la cathedrale de Maguelone  batie sur un promontoire rocheux qui emerge des marais et étangs qui l'entourent. je quitte cet endroit sauvage pour rejoindre la civilisation moderne à la grande Motte. La aussi petit j'ai gardé le souvenir d'un immense chantier au début des années 70 . Les immeubles en courbe et alvéolés me font penser à Gaudi et Barcelonne . Jean Balladur l'architechte  s'est inspiré des pyramides precolombiennes pour ses immeubles. Avec le temps cette architechture ne laisse pas indifférent et constitue une belle image de marque désormais reconnue.

DSC01974

 DSC01980

Ce jeudi 25 septembre , je traverserai la camargue en longeant au plus près la mer. Cependant je suis obligé de passer le petit Rhone  à Aigues Mortes , ville fortifiée puis je reprends vers le sud pour rallier les Saintes Maries de la mer , ville où se retrouve la comunauté gitane autour du 15 Aout. Je longe ensuite la mer sur une digue cyclable, mais mes pneux fins ne résistent pas aux cailloux tranchants de cette digue. J'aurai crevé 4 fois dans l'après midi et épuisé mon stock de rustines et ma chambe à air de rechange. J'arrive aux Salins     de Giraud en fin d'après midi : pas de camping dans le secteur car l'endroit est l'un des plus grands sites  de camping sauvage. Mais le vent violent et l'absence de végétation ne me disent rien pour camper. Je déroge à la règle en me logeant dans un petit hôtel sympa et familial   "les saladelles".  Le soleil est revenu mais les températures sont fraiches pour profiter de la baignade apres  100 km de vélo. 

DSC01986.JPGDSC01992.JPG

 

 

Ce Vendredi 26 septembre je rejoindrai les Bouches du Rhones en essayant de passer la zone industrielle de Fos sur Mer , visiblement pas organisée pour les vélos ( il faut rouler près de 25 km sur des autoroutes ouvertes aux vélos qui portent le nom de nationales) . A partir de Martigues le vélo reprend ses droits et on atteint un petit paradis cotier qui fait penser à la cote d'azur vers les villages de Sauusset et Carry Le Rouet ; là le grand soleil me permet de profiter de la baignade dans des criques plus ou moins sauvages à l'eau cristaline. Je rattrape le temps baignade en prenant le TER qui longe la côte , avec des points de vue sublimes et évite de circuler dans la banlieue marseillaise après 80 km de vélo dont 25  entre air liquide et arcellor mital.

DSC01997.JPG

Au total sur cinq jours, près de 500 km , deux jours de grand beau temps , un jour de pluie  mais cette semaine était entourée de deux épisodes de pluies dilluviennes et d'inondation dans les cévènes avant  et autour de Montpellier à la suite. 

A l'année prochaine pour un Saint Malo Brest qui manque à mon actif entre Dunkerque et Menton. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires